5

La dureté du mental [1] ou comment conditionner différemment son cerveau

Avez-vous déjà lu ou entendu parler de l’importance de faire des affirmations positives quand on veut changer quelque chose dans sa vie?

Je suis belle, je suis bonne, je suis fine, je suis capable.

Se dire ce genre d’affirmations, les écrire, les répéter, les illustrer,  arrive à fonctionner pour plusieurs personnes. Sur une période plus ou moins courte ou longue, dans ces cas-là, le cerveau fini par y croire, et c’est tant mieux.

Mais que ce passe-t-il quand ça ne fonctionne pas?

Selon Noah St-John, le principe des affirmations positives frappe un écueil quand il y a un trop grand écart entre cette affirmation et le fait qu’on y croie ou pas. Exemple : Je suis capable de résister aux chips.

-Pfff!!! Boulette!!! Même pas vrai!!

Vous comprenez? Même si je me répète 100 fois par jour que je suis en mesure de résister aux chips, il y a fort à parier que je craque un moment donné, car je n’y crois pas nécessairement. (En fait, est-ce que je veux VRAIMENT résister aux chips? Humm…)

Oublions les chips pour le moment. Noah St-John est donc parti du principe que s’il y a un grand écart entre l’affirmation et la croyance, c’est très compliqué d’instaurer un changement. Si vous comprenez l’anglais, il explique ce principe dans cette courte vidéo.

Il s’est également rendu compte que notre cerveau a une fonction automatique pour se mettre en mode « recherche » quand on se pose une question. Quoi?  Essayez pour voir.
Ok. Hum… Pourquoi la vaisselle sale traîne-t-elle encore sur le comptoir?

Que s’est-il passé? Sérieusement. Avez-vous été capable d’empêcher votre cerveau de trouver des réponses? Automatiquement, notre Google interne se met en marche, qu’on le veuille ou non. Notre tête, tout comme un enfant de 4 ans en pleine phase du « pourquoi », passe son temps à se poser une multitude de questions.

Donc, si on prend affirmations positives + questions = Afformations©. C’est la méthode inventée par M. St-John. Je vous l’explique en bref ici. (Vous pouvez trouver les premiers chapitres de son livre gratuitement sur son site (en anglais seulement). L’ensemble du livre est disponible sur Amazon pour environ 10$ (format numérique)).

Une affirmation sous forme de question et hop!  notre inconscient devrait commencer à mettre en place des réponses (des solutions quoi!) pour répondre à ces questions.

Reprenons l’exemple des chips. Ou prenez votre propre exemple, pour expérimenter la chose. À l’affirmation « Je suis capable de résister aux chips », mon dialogue interne fait  « même pas vrai, tu ne seras jamais capable ! ». Si je transforme l’affirmation en afformation, ça devient : « Pourquoi est-ce si facile pour moi de résister aux chips? ». Ok, au début, il y a un peu de résistance. Du genre Ben, ce n’est pas facile ! Qu’est-ce que tu racontes! Et si je répète la question 2-3 fois, déjà, des réponses montent. Parce que je n’ai pas faim, parce que c’est important pour moi la santé, parce que mon foie n’aimera pas ça, etc.

L’idée, avec les afformations, ce n’est pas d’obtenir des réponses sur le coup. C’est de se les répéter, plusieurs fois par jour, plutôt que de tabler sur les pensées positives.

D’ailleurs, le néologisme « afformation » est pour « affirmation qui forme la pensée ». Et qui dit former la pensée, dit mettre en place les réponses en conséquence. Et les actions aussi. Rappelez-vous, la dureté du mental, ce n’est pas tout! Pour obtenir des changements, on doit  nécessairement passer à l’action. Même si ce ne sont que des petits gestes. Le truc est que ces petites actions sont plus faciles et portent plus facilement des fruits quand on y croit.

————————————————————–

Dernièrement, j’ai eu un petit relâchement dans mon entraînement de course à pied. Après presque un mois de procrastination, je me suis botté le popotin et je suis allée faire une petite sortie. Ouf! Pas facile tout de suite.

Hé! Et si j’expérimentais les afformations dans ce contexte?

Pourquoi est-ce que mon rythme cardiaque s’accorde-t-il si bien avec le rythme de mes foulées? Pourquoi ai-je autant d’énergie aujourd’hui? Pourquoi mes pieds savent-ils exactement où se placer pour éviter les blessures? Pourquoi mes articulations sont-elles si collaboratrices? Pourquoi est-ce si facile de monter cette côte? Etc, etc.

Et bien! Ce fut une superbe sortie! Dès que je pensais à une phrase, mon corps se positionnait différemment, ma respiration devenait plus fluide. Wow!!

Afformation1

Ça vous dit d’expérimenter à votre tour?

Voici des exemples d’afformations, traduites du livre de M. St-John. Celles-ci sont  regroupées  dans les 10 grandes rubriques de la vie. Bien entendu, cette liste est infinie! Vous pouvez ainsi créer votre propres afformations.

De façon générale, les questions que l’on pose peuvent débuter de la sorte :

  • Pourquoi  est-ce si facile pour moi de …….?
  • Pourquoi suis-je …………..?
  • Pourquoi est-ce que je …………… ?
  • Pourquoi aimais-je……………?

Quelques exemples :

Santé et bien-être

  • Pourquoi suis-je si en forme?
  • Pourquoi suis-je la parfaite moi?
  • Pourquoi est-ce que mon _________________ a si bien guéri?
  • Pourquoi ai-je autant d’énergie chaque jour?
  • Pourquoi ai-je une si bonne santé émotionnelle?
  • Pourquoi traitais-je mon corps avec autant d’amour?

Argent et abondance

  • Pourquoi l’argent vient-il si facilement à moi?
  • Pourquoi méritais-je l’abondance?
  • Pourquoi est-ce si facile de payer toutes mes factures?
  • Pourquoi ai-je autant de mérite et de valeur?
  • Pourquoi est-ce que mes revenus dépassent-ils mes dépenses?
  • Pourquoi  suis-je si pleine de gratitude pour tout ce que j’ai?

Confiance en soi

  • Pourquoi suis-je si confiant(e)?
  • Pourquoi suis-je si bien dans ma peau?
  • Pourquoi est-ce si facile d’être moi-même?
  • Pourquoi est-ce que c’est correct de m’aimer?
  • Pourquoi est-ce si facile pour les gens de m’approcher et de me connaître?
  • Pourquoi est-ce que je laisse aller les gens négatifs?

Travail et carrière

  • Pourquoi ai-je autant de succès?
  • Pourquoi puis-je obtenir ce que je veux?
  • Pourquoi aimais-je autant ce que je fais?
  • Pourquoi les opportunités se présentent-elles si facilement à moi?
  • Pourquoi ma vision du succès est-elle si claire?
  • Pourquoi me donnais-je le droit d’avoir des réussites?

Amour

  • Pourquoi suis-je autant aimé?
  • Pourquoi est-ce si facile de demander l’amour que je veux recevoir?
  • Pourquoi aimais-je autant?
  • Pourquoi est-ce correct d’aimer à nouveau?
  • Pourquoi est-ce si facile de trouver la bonne personne pour moi?
  • Pourquoi est-ce que je pardonne et laisse aller le passé?
  • Pourquoi ai-je le sens de l’humour pour accepter les petits travers de la vie?

Amitié et relations

  • Pourquoi suis-je entouré(e) de si bons amis?
  • Pourquoi  est-ce que je me sens plein de gratitude pour les gens de mon entourage?
  • Pourquoi suis-je si heureux et complet?
  • Pourquoi est-ce si facile de reconnaître le positif chez chaque personne?
  • Pourquoi est-ce que j’aime avoir autant de relations sincères?

Faites-moi part de vos expériences! Et si cette démarche vous rend sceptique, c’est super! Impliquez-vous, testez! J’adore avoir les commentaires pour peaufiner la façon dont ces outils peuvent être utilisés – ou pas 🙂

————————————————————————-

[1] L’expression « la dureté du mental » provient du film québécois « Les Boys », comédie réalisée par Louis Saia. Dans cet extrait, Bob tente de convaincre les joueurs de son équipe de l’importance du Mental toughness – la dureté du mental.

Juste pour le fun, voici l’extrait!