0

Et si on jasait du loup de Wall Street?

Le loup de Wall Street - autobiographieQui a vu le film « Le loup de Wall Street »?
Qui a écouté (ou lu) ce que le vrai gars a à dire?

Jordan Belfort est aujourd’hui auteur,  motivateur, conférencier. Pour en arriver là, il est passé par être un courtier en bourse, manipulateur, drogué, escroc, prisonnier. Son autobiographie a été en partie écrite en prison et il doit toujours plusieurs millions à ses victimes. Selon ses propos, son histoire révèle à la fois la bonne recette pour se planter… et la bonne recette pour avoir du succès. Comme quoi un couteau peut à la fois servir à tuer ou à préparer un bon repas (elle n’est pas de moi celle-là!).

Maintenant, pourquoi est-ce intéressant de jaser de Jordan Belfort? Parce qu’il dit la même chose que plein d’autres personnes qui ont du succès! Il parle de l’importance d’avoir une vision, l’importance de se défaire de ses croyances limitantes, l’importance d’être à l’écoute de son corps, son ressenti, l’importance de repérer nos stratégies gagnantes… Il me semble que ces concepts me disent quelque chose…

Aujourd’hui, je laisse la place à mon amie Marie Lynn Provençal, qui m’a fait parvenir ce texte à propos d’une entrevue avec Jordan Belfort. Elle résume les grands concepts repérés dans l’entrevue que M. Belfort a accordée à Grant Lewers. Celle-ci est disponible sur Youtube : http://www.historyvshollywood.com/video/jordan-belfort-interview/

Marie Lynn n’étant pas encore blogueuse, c’est avec plaisir que je lui partage mon espace J

«J’ai écouté récemment une entrevue avec Jordan Belfort ; Le loup de Wall Street. Dans son entrevue, il raconte comment il en est venu à obtenir le succès qu’il a connu.

Il a accompli ces choses parce que ça faisait du sens pour lui.

Il explique que pour accomplir ce que l’on veut, il est important d’avoir une vision du futur.

Le potentiel qui nous permet d’aller vers sa vision doit également être utilisé pour faire progresser les gens autour. Avoir des objectifs, comme posséder de l’argent, c’est bien et il faut comprendre que ce n’est pas une fin en-soi, mais une étape vers sa destinée.

Se défaire des croyances  qui limitent nos actions fait partie de ses stratégies. Les croyances sont des pensées accumulées dans notre système tout au long de notre vie.

Ces pensées  accumulées dans le passé peuvent nous faire reculer au moment même où on doit aller de l’avant.

Peu importe ce que tu as vécu dans le passé, tu n’es pas ton passé. Tu es les ressources et les capacités que tu as développées à travers ces expériences du passé.

Peu importe la gravité de ce que tu as vécu, tu respires encore, tu as survécu. Tu n’en deviendras que plus fort.

La réalité qui se présente à toi n’est en fait qu’une perception que tu as de cette réalité et tes perceptions sont basées sur tes croyances.  Tes croyances te font agir de telle façon. Si tes croyances ne vont pas dans le même sens que ta vision du futur, c’est à toi de les changer.

Les changements que tu souhaites dans ta vie doivent justement provenir de toi.

Change ta façon de percevoir les choses et les gens qui t’entourent  et change ta façon de te remémorer les expériences de ton passé.

Tu changeras par le fait même ton discours intérieur (le cinéma que tu te racontes) qui dictera justement tes actions afin qu’elles soient en concordances elles avec ta vision et/ou avec tes objectifs . Lorsque tu fais les bons choix,  ton corps te donnera des signes.

Il est important de reconnaître ces signes, le ressenti adapté à la situation est là  pour te donner les possibilités d’atteindre tes objectifs. Ce ressenti influence le comportement tout comme le comportement influence ce ressenti.

Il nous arrive fréquemment de poser des gestes ou d’avoir des comportements qui sont bons, qui se font sans que l’on ait à réfléchir. On les fait par automatisme parce que ça fonctionne. Ça s’appelle être inconsciemment compétent. Il suffit de reconnaître ces actions gagnantes que l’on utilise pour expérimenter du succès dans ce que l’on entreprend.

À la lecture du livre de Jason Belfort, Richard Bandler, un des pionniers de la PNL, lui a expliqué que ce qu’il avait accompli intuitivement fait partie de l’approche PNL.

Belfort avoue la puissance et la portée de cette façon de traiter les informations que les situations de la vie nous présentent. Il avoue également s’en être servi à mauvais escient en manipulant des gens pour les emmener vers sa vision à lui.

Dans le monde industrialisé dans lequel on vit, qui ne voudrait pas avoir de l’argent pour avoir la liberté de choisir comment vivre sa vie? Quand l’argent est utilisé comme appât, c’est fou à quel point ces personnes manipulées peuvent en perdre leurs propres repères; leur histoire personnelle semble subitement banale et leur système de valeurs s’en trouve bafoué.

On peut vouloir posséder de l’argent, mais on doit également le vouloir dans le but d’en faire profiter d’autres…Pas de profiter des autres !!

On doit garder en tête que notre vision du futur aura un impact sur la systémique autour.

Que cette vision et tous les objectifs s’y rattachant permettent un monde meilleur. D’être passionné par ce que l’on veut, d’avoir la certitude et la conviction,  rend nos actions plus facile… et ça marche !!!

Je remercie donc mon corps, mon ressenti de m’avoir averti que j’étais dans une situation PNL (Politically Non Loyal…) qui n’était pas en accord avec qui je suis, avec mes valeurs. C’est maintenant à moi de poursuivre à ma façon mon chemin vers ma vision.

Je pardonne (j’emmerde !) tous les pseudo Jordan Belfort de ce monde de ne pas avoir modélisé cet homme jusqu’à la fin !!!»

Advertisements
0

Donner un sens à sa vie

Je suis en train de lire « Le succès selon Jack« , de Jack Canfield. Publié en 2005, le co-auteur de la série Bouillon de poulet pour l’âme répertorie dans ce livre 64 principes simples à comprendre, qui devraient nous mener au succès. Simple à comprendre, oui. Mais simple à mettre en application? J’y travaille!

Sans embarquer dans tous les principes énumérés dans le livre, j’aimerais vous en expliquer un.

Le deuxième principe qui est présenté est, selon moi, le plus grand propulseur de nos actions, notre pierre d’assise : « Découvrez votre raison d’être sur terre ». Rien de moins! À ce sujet, Jack rejoint les propos du Dr Viktor Frankl sur l’importance de donner un sens à sa vie. J’aurai l’occasion de revenir sur les travaux du Dr Frankl dans un autre billet. Poursuivons avec Jack.

Donc, quand on met en mots le sens – ou la mission – que l’on se donne, toutes nos actions s’alignent plus aisément vers un but et, ultimement, vers le succès.

Le livre propose une façon simple d’écrire « son énoncé de raison d’être ». Cet exercice provient de Arnold M. Patent, coach spirituel[i].

Vous êtes prêts? Prenez un papier et un crayon…

1)      Écrivez deux de vos qualités les plus importantes pour vous.
Dans mon cas, j’ai inscrit « passionnée » et « capacité de vulgarisation»

2)      Écrivez de quelle manière vous aimez vous servir de ces qualités dans vos interactions avec les autres.
Dans mon cas : « inspirer » et « faire évoluer »

3)      Imaginez maintenant la vie dans un monde idéal. Comment sont les gens? Quelles sont les relations? Quel est ce monde parfait?
Vous écrivez la phrase au présent. La vie est agréable dans ce monde.
Dans mon cas : « tout le monde apprend quelque chose de nouveau chaque jour »

4)      On fait un seul énoncé avec les trois étapes précédentes :

« Je me sens vraiment vivre lorsque j’utilise ma capacité de vulgarisation et ma passion pour inspirer et faire évoluer les autres.
Dans ce monde idéal, tous apprennent et mettent en pratique une nouvelle chose chaque jour »

Voilà! Vous faites partie de ma mission!
Maintenant, on relie notre énoncé souvent. On s’en fait des petits cartons aide-mémoire, on le met sur notre table de chevet, sur notre frigo, etc. L’idée, c’est d’avoir sous les yeux ce qui compte pour nous et de le garder à l’esprit quand vient le temps de se mettre en action.

Moi, je l’ai mis en pense-bête sur mon ordinateur.

Et ça marche!